Fermeture exceptionnelle

Suite aux dernières annonces du gouvernement, le Jardin botanique Val Rahmeh Menton reste fermé.

Nous vous communiquerons dès que possible les modalités de réouverture.

Back to top
 Noisetier (Corylus avellana) - Jardin botanique Val Rahmeh-Menton © MNHN - Agnès Iatzoura
 Noisetier (Corylus avellana) - Jardin botanique Val Rahmeh-Menton © MNHN - Agnès Iatzoura

Noisetier

Le noisetier Coryllus avellana originaire d’Europe se reproduit bien grâce aux écureuils qui oublient certaines noisettes qu'ils ont cachées dans la terre loin de l'arbre.

Fiche d'identité

Nom vernaculaire
Noisetier, Coudrier, Avelanié (provençal)
Nom scientifique
Corylus avellana L.

Taxonomie

Règne
Végétale
Famille
Betulaceae

Informations détaillées

Régions d'origine
Europe

Étymologie

Corylus vient du grec koros signifiant casque/capuchon en référence à la structure foliacée entourant la noisette. Avellana est une référence à la ville d'Avella, dans la province italienne d'Avellino, abondante en noisetiers.

Description et période de floraison

C'est un arbrisseau mesurant entre 2 et 5 mètres de haut et pouvant vivre jusqu'à 60 ans, poussant en cépée de plusieurs troncs peux épais. Ses racines réalisent des symbioses avec des champignons (mycorhizes), notamment les truffes. Caduc, le feuillage est constitué de larges feuilles ovales à cordiformes, pointues, aux marges très dentées. Elles sont aussi légèrement duveteuses. La floraison a lieu en hiver. L'arbre est monoïque, c'est-à-dire qu'il porte des fleurs mâles et des fleurs femelles séparées. Elles sont minuscules et n'ont pas de pétales. Les fleurs mâles sont très nombreuses et disposées en chatons (épis pendants) jaunes. Les femelles sont peu nombreuses et dissimulées par les écailles du bourgeon, seuls en dépassent les stigmates (extrémités du pistil), linéaires et rouges, formant comme un pinceau. La pollinisation est anémophile : elle est effectuée par le vent. La noisette est un akène (fruit sec à graine unique ne s'ouvrant pas tout seul) plus ou moins ovoïde. Solitaire ou par groupe de 2 à 4, le fruit est constitué d'une coque ligneuse (péricarpe) et d'une graine comestible. Il est recouvert d'un involucre de bractées (organes foliacés réduits), denté, en forme de cloche.

Exigences écologiques

Il apprécie un sol bien drainé, de préférence calcaire, et une exposition ensoleillée à ombragée. Il peut se développer jusqu'à 1700 mètres d'altitude et résiste à -20°C.

Utilisations

  • Ornementale.
  • Alimentaire : Le fruit est consommé cru, en confiserie, en pâtisserie, en huile et en liqueur, riche en oligo-éléments (calcium, fer, magnésium...) et en vitamines (A,B,C,E).
  • Médicinal : Il a des propriétés dépuratives, fébrifuges, astringentes, anti-hémorragiques, amaigrissantes et énergétiques (dans ses feuilles, chatons, écorce, fruits ou rameaux).
  • Artisanale : Le bois, très souple, est utilisé en vannerie, en tonnellerie, en marqueterie.
  • Divers : Bois comme combustible ; feuille fumée à la place du tabac ; huile utilisée en cosmétique (en savon par exemple) ; branches placées autour des bergeries contre les loups et serpents ; feuilles trempées dans le lait pour éloigner le mauvais sort (Catalogne) ; branches souples utilisées pour faire des baguettes de sourcier (tradition celte).

Remarques

Il est cultivé pour ses fruits dans tout le Sud de l'Europe. La Turquie en est le premier producteur mondial. Le noisetier se reproduit bien grâce aux écureuils qui oublient certaines noisettes qu'ils ont cachées dans la terre loin de l'arbre.

Noisetier (Corylus avellana) - Jardin botanique Val Rahmeh-Menton © MNHN - François Grandin
Noisetier (Corylus avellana) - Jardin botanique Val Rahmeh-Menton © MNHN - François Grandin

Aller plus loin