Fermeture exceptionnelle

En raison des mesures prises par le gouvernement afin de lutter contre la propagation de la Covid-19, le Jardin botanique Val Rahmeh Menton sera fermé du 30 octobre au 1er décembre inclus. La réouverture se fera en fonction de l'évolution de la situation sanitaire.

Back to top
Morelle de Quito (Solanum quitoense) - Jardin botanique Val Rahmeh-Menton © MNHN - Christophe Joulin
Morelle de Quito (Solanum quitoense) - Jardin botanique Val Rahmeh-Menton © MNHN - Christophe Joulin

Morelle de Quito

Connue sous l’appellation de ‘Morelle de Quito’ ou encore ‘Narangille’, cette belle vivace présente un feuillage de belle stature revêtue d’un petit duvet violacé. Sa floraison est blanche. Le sujet, natif d’Amérique du Sud, a besoin d'un climat doux (température moyenne de 15°C), d'une exposition mi-ombragée et à l'abri du vent.

Fiche d'identité

Nom vernaculaire
Morelle de Quito
Nom scientifique
Solanum quitoense Lam.

Taxonomie

Règne
Végétal
Famille
Solanaceae

Informations détaillées

Régions d'origine
Pérou, Équateur, Colombie

Étymologie

Solanum est un mot latin désignant une morelle, peut-être dérivé du latin solari (soulager / relatif au soleil). Quitoense signifie « qui provient de Quito » (capitale de l'Équateur).

Description et période de floraison

Cette plante vivace subtropicale croît rapidement, fructifiant même au bout d'une dizaine de mois, pour atteindre entre 1,5 à 2,5 mètres de hauteur. Ses feuilles sont de grandes tailles (30 - 45 cm), ovales ou oblongues et à bord grossièrement dentelé. Les feuilles, comme les tiges, sont recouvertes de petits poils violets. Les fleurs sont blanches à cinq pétales, comme une étoile. Les fruits, nommés « naranjilla » (c'est-à-dire « petite orange »), sont ronds et se développent en grappes. Ils sont d'abord verts et poilus avant d'acquérir un orange chatoyant quand ils sont mûrs et ont de multiples graines dans une pulpe verte.

Exigences écologiques

Elle a besoin d'un climat doux (température moyenne de 15°C), d'une exposition mi-ombragée et à l'abri du vent. Dans son aire d'origine, elle est naturellement présente dans les sous-bois tempérés entre 1 500 et 2 500 mètres d'altitude.

Utilisations

Alimentaire : Très acides, les fruits sont consommés frais en jus (avec du sucre et de l'eau) et la pulpe utilisée en confiture et pâtisserie. Le fruit est reconnu pour être riche en vitamines, calcium et phosphore.

Remarques

On dénombre à ce jour trois variétés de cette espèce, une possédant des épines (sur les feuilles et les tiges), une autre sans épines et une troisième, nommé baquicha, dont les fruits mûrs sont rouges et les feuilles s'avèrent très douces.

Morelle de Quito (Solanum quitoense) - Jardin botanique Val Rahmeh-Menton © MNHN - Christophe Joulin
Morelle de Quito (Solanum quitoense) - Jardin botanique Val Rahmeh-Menton © MNHN - Christophe Joulin

Aller plus loin