Réouverture

Nous sommes heureux de vous annoncer la réouverture du Jardin botanique Val Rahmeh - Menton le lundi 1er mars 2021. Le Jardin reste fermé le week-end conformément aux consignes préfectorales.

Nous vous recommandons de privilégier le paiement sans contact par carte bancaire.

Toutes nos équipes sont mobilisées pour vous offrir un accueil de qualité, et garantir le respect des règles sanitaires et de sécurité.

Back to top
Lotus sacré (Nelumbo nucifera) © MNHN - Agnès Iatzoura
Lotus sacré (Nelumbo nucifera) © MNHN - Agnès Iatzoura

Lotus sacré

Surprenante plante aquatique, le lotus sacré est la fleur nationale de l’Inde. Ce nymphéa étonne par ses multiples propriétés, alimentaire d’une part (entièrement comestible), hydrophobe d’autre part (l’eau glisse sur sa feuille) et surtout symbolique. Le lotus sacré fleurit début juillet.

Fiche d'identité

Nom vernaculaire
Lotus sacré, Lotus des Indes
Nom scientifique
Nelumbo nucifera Gaertn.

Taxonomie

Règne
Végétal
Famille
Nelumbonaceae
Synonyme
Nymphaea nelumbo L.

Informations détaillées

Régions d'origine
Asie tempérée, Asie tropicale, Nord de l'Australie

Étymologie

Nelumbo est le nom de la plante en cingalais (Sri lanka) ; nucifera se traduit par « qui fournit des noix » (latin).

Description et période de floraison

Cette plante aquatique vivace peut se développer jusqu'à 2 mètres sous l'eau. Son rhizome (tige rampant dans la vase) est épais, spongieux et ramifié. Les feuilles sont peltées (pétiole attaché au centre de la feuille), rondes, légèrement ondulées. Pouvant mesurer près de 50 centimètres de diamètre, elles peuvent être flottantes ou s'élever à plus de 60 centimètres au-dessus de l'eau, présentant alors une forme de coupe. Leur surface étant hydrofuge, les gouttes d'eau glissent dessus. Portées par un long pédoncule dépassant les feuilles, les fleurs, de 15 à 30 centimètres de diamètre, sont constituées d'une vingtaine de pétales blancs à roses, de très nombreuses étamines et de pistils portés par un réceptacle aplati jaune. Elles produisent de la chaleur pour maintenir leur température entre 30°C et 36°C et ainsi attirer les insectes qui assurent la pollinisation. En forme de pomme d'arrosoir, le « faux fruit » est en fait constitué par le réceptacle floral charnu, percé d'une quinzaine d'alvéoles contenant chacune un akène (fruit sec à graine unique ne s'ouvrant pas tout seul).

Exigences écologiques

Le lotus sacré préfère les climats chauds, mais il peut tolérer jusqu'à -15°C en hiver du moment que ses rhizomes sont protégés du gel par un mètre d'eau et de vase.

Utilisations

  • Ornementale.
  • Alimentaire : Toutes les parties de la plante sont comestibles. On consomme les pétales en garniture cuite, en tisane (comme les étamines et les feuilles) ; les pédoncules en soupe, salade, plat sauté ; les rhizomes en potage, plat sauté, fécule ; les graines crues, grillées, ou réduites en pâte pour la pâtisserie.
  • Médicinale : Le rhizome est riche en oligo-éléments, en vitamines B et en fibres et possède des propriétés anti-diabétique et amaigrissante; les graines sont anti-oxydantes (médecine traditionnelle chinoise).
  • Divers : La feuille est utilisée comme assiette, les fruits en bouquets secs, la plante entière en cosmétique.

Remarques

Le Lotus est très présent dans les cultures d'Asie (art, architecture, poésie) où il est emblématique du bouddhisme (légèreté et pureté de la fleur qui s'élève, comme le Bouddha notamment) et de l'hindouisme (attributs des divinités, tel Vishnu, symbole de l'épanouissement de l'âme). La graine a une très grande longévité, on a ainsi pu faire germer des graines âgées de 1 300 ans.

 Lotus sacré (Nelumbo nucifera) - Jardin botanique Val Rahmeh-Menton © MNHN - Christophe Joulin
Lotus sacré (Nelumbo nucifera) © MNHN - Agnès Iatzoura
Lotus sacré (Nelumbo nucifera) © MNHN - Agnès Iatzoura

Aller plus loin