Réouverture

Le Jardin botanique Val Rahmeh - Menton est ouvert tous les jours sauf le mardi.

Nous vous recommandons de privilégier le paiement sans contact par carte bancaire.

Toutes nos équipes sont mobilisées pour vous offrir un accueil de qualité, et garantir le respect des règles sanitaires et de sécurité.

Back to top
Lanternes chinoises (Nymania capensis) - Jardin botanique Val Rahmeh-Menton © MNHN - Agnès Iatzoura
Lanternes chinoises (Nymania capensis) - Jardin botanique Val Rahmeh-Menton © MNHN - Agnès Iatzoura

Lanternes chinoises

Contrairement aux idées reçues, ce petit arbre ornemental est natif d’Afrique. La forme de sa fleur est néanmoins très évocatrice des lanternes chinoises. Très peu exigeant en eau, le sujet s’épanouira à merveille au sein d’un jardin rocailleux.

Fiche d'identité

Nom vernaculaire
Lanternes chinoises
Nom scientifique
Nymania capensis (Thunb.) Lindb.

Taxonomie

Règne
Végétal
Famille
Meliaceae
Synonyme
Aitonia capensis Thunb.

Informations détaillées

Régions d'origine
Afrique du Sud

Étymologie

'Nymania' est un hommage au botaniste suédois Carl Fredrik Nyman (1820-1893). Capensis signifie “ du cap de Bonne-espérance ” (Afrique du Sud).

Description et période de floraison

Ce petit arbre croît lentement (1,5 mètre en 3 ans) et peut atteindre 3 à 6 mètres de haut. Ses feuilles sont lancéolées, rigides et coriaces. Ses fleurs sont solitaires et de nuance rouge. Ses graines sont en forme de pois, de couleur marron, et sont logées dans des capsules en forme de lanterne chinoise, d'où son nom commun.

Exigences écologiques

Ce petit arbre est xérophile, c'est-à-dire qu'il n'a pas besoin de beaucoup d'eau et est adapté aux environnements arides. Il apprécie donc les sols secs et rocheux. Il s'épanouit dans des zones où la précipitation hivernale ne dépasse pas 120 mm par an et tolère des températures comprises entre - 4° et + 44°.

Remarques

Pour se multiplier, le Nymania capensis compte sur la pollinisation par les abeilles et sur le vent qui dissémine au loin ses graines. Celles-ci se développent sous des petits arbres qui la protègent de l'aridité du climat. Dans son habitat naturel, il peut vivre plus de vingt-cinq ans.

Aller plus loin