Fermeture exceptionnelle

Suite aux dernières annonces du gouvernement, le Jardin botanique Val Rahmeh Menton reste fermé.

Nous vous communiquerons dès que possible les modalités de réouverture.

Back to top
Bignone de Virginie (Campsis radicans) - Jardin botanique Val Rahmeh-Menton © MNHN - Agnès Iatzoura
Bignone de Virginie (Campsis radicans) - Jardin botanique Val Rahmeh-Menton © MNHN - Agnès Iatzoura

Bignone de Virginie

Cette arbuste grimpant est originaire du Sud-Est des États-Unis. Il est cultivé essentiellement comme plante ornementale en façade, pergola, couvre-sol, dans des bacs ou sur les balcons.

Fiche d'identité

Nom vernaculaire
Bignone de Virginie, Jasmin trompette
Nom scientifique
Campsis radicans (L.) Seem

Taxonomie

Règne
Végétal
Famille
Bignoniaceae
Synonymes
Bignonia radicans L.

Informations détaillées

Région d'origine
Sud-Est des États-Unis

Étymologie

Le nom Campsis, « courbé » (du grec kampsis), fait référence à la forme de ses étamines. Radicans signifie en latin « dont les tiges peuvent prendre racine ».

Description et période de floraison

Cet arbuste grimpant peut atteindre les 10 mètres de haut et évolue d'un mètre par an en tout sens. Ses tiges portent des racines-crampons lui permettant de se fixer à tout support rugueux. Les feuilles, composées, sont caduques. Les fleurs ont une forme de trompette et adoptent des nuances d'orange, rouge et jaune selon la variété. Nectarifères, elles attirent abeilles, colibris et fourmis. Les fruits sont de grosses gousses contenant de nombreuses graines fines et ailées qui sont dispersées par le vent.

Exigences écologiques

Il apprécie un sol riche, profond et bien drainé. Son exposition doit être ensoleillée, en partie ombragée et à l'abri des vents. Il ne tolère ni la sécheresse ni des températures inférieures à -15°C pour les tiges, - 20°C pour la souche. Il est important qu'il soit loin des arbres pour que son système racinaire s'épanouisse.

Utilisations

Ornementale : en façade, pergola, couvre-sol ou dans des grands bacs sur les balcons.

Remarques

Sa sève est irritante pour la peau. Le genre ne comprend que deux espèces, celle-ci et Campsis grandiflora, originaire de Chine et du Japon.

Aller plus loin