Fermeture exceptionnelle

Suite aux dernières annonces du gouvernement, le Jardin botanique Val Rahmeh Menton reste fermé.

Nous vous communiquerons dès que possible les modalités de réouverture.

Back to top
Belle de nuit (Epiphyllum oxypetalum) - Jardin botanique Val Rahmeh-Menton © MNHN - Christophe Joulin
Belle de nuit (Epiphyllum oxypetalum) - Jardin botanique Val Rahmeh-Menton © MNHN - Christophe Joulin

Belle de nuit

Appelée couramment « Belle de nuit », Cereus oxypetalus est une espèce originaire d’Amérique centrale qui fleurit le soir jusqu’au lendemain matin. Cette plante est protégée par la CITES.

Fiche d'identité

Nom vernaculaire
Belle de nuit, Fleur de lune
Nom scientifique
Epiphyllum oxypetalum (DC.) Haw.

Taxonomie

Règne
Végétal
Famille
Cactaceae
Synonyme
Cereus oxypetalus DC.

Informations détaillées

Régions d'origine
Amérique centrale, Amérique du Sud

Étymologie

Epiphyllum, « sur la feuille » (en grec, fait référence aux fleurs qui semblent portées par des feuilles, qui sont en fait des tiges aplaties. Oxypetalum signifie « aux pétales pointus ».

Description et période de floraison

Il s'agit d'un cactus épiphyte, c'est-à-dire qui pousse accroché sur les branches d'un arbre. Néanmoins, ce n'est pas un parasite : il ne tire aucune substance de l'arbre. La plante ne porte pas de feuilles : la fonction de photosynthèse est assurée par des rameaux verts et aplaties, qui peuvent atteindre 12 cm de large et 30 cm de long. Ses fruits sont des baies rouges. Ses fleurs blanches en forme d'entonnoir sont très parfumées et ne s'ouvrent que la nuit, d'où son surnom ! Ces caractéristiques lui permettent en fait d'attirer les papillons de nuit qui assureront sa pollinisation.

Exigences écologiques

Il a besoin d'une exposition mi-ombragée et d'un substrat sableux-graveleux bien drainé. Il tolère jusqu'à -7°C.

Remarques

Cette espèce est protégée par la CITES (« Convention on International Trade of Endangered Species », la convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d'extinction).

Aller plus loin